troubles-apprentissage-ecriture-cabinet-claire-jacquet-graphotherapeute

Questions courantes

Extraites des questions les plus couramment posées

Non sauf si votre mutuelle l’exige pour prendre en charge son intervention.

Pour les enfants et adolescents :

  • le courrier de l’enseignant ou du personnel de santé si l’enfant est adressé,
  • les cahiers du CP et ceux de l’année en cours,
  • les autres bilans établis (WISC IV, bilan orthophonique, psychomoteur, psychologique, …).
  • la trousse et le stylo préféré pour réaliser les tests


Pour les adultes :

  • les écrits recueillis dans différentes situations (prises de notes, évaluations, etc.).

Chaque cas étant particulier, le nombre de séances est variable.
Des objectifs sont définis à l’issue du bilan.
Un point est généralement fait pour les évaluer aux alentours de la 10e séance.
Toutefois, le nombre de séances peut être réduit selon le cas.

Sauf cas particulier, les séances sont hebdomadaires. Leur durée est de 45 minutes.

95 euros le bilan (de 2 heures) et 35 euros la séance (de 45 minutes).

Le règlement s’effectue de suite après le bilan.
Pour ce qui est des séances, il s’effectue dès la fin de la séance en espèces ou par chèque.
Un paiement mensuel est possible si je suis consultée chaque semaine.
Une facture vous est remise systématiquement.

La Sécurité Sociale ou la MSA ne prennent pas en charge les séances de graphothérapie.
Toutefois, certaines mutuelles en acceptent la prise en charge, totale ou partielle.
Se renseigner auprès de votre mutuelle. Si c’est le cas, je peux vous établir un devis ou tout autre document demandé.

Il faut laisser le temps aux nouveaux gestes, postures et automatismes de s’installer par l’entraînement quotidien.

Non, le travail s’effectue entre l’enfant et la graphothérapeute. Un compte-rendu oral a lieu après chaque séance.

Vous ne pouvez pas stationner devant mon cabinet. Il vous est tout à fait possible de déposer votre enfant lors de la consultation hebdomadaire mais il faudra vous garer sur les places marquées au sol dans la rue pour le bilan.

Absolument pas.
Même si votre geste initial est très éloigné de la norme, votre motivation permettra de réinstaller le bon geste et vos progrès seront très rapidement visibles.